En finir avec la cigarette

Oui, c'est difficile d'en finir avec la cigarette ... Oui, c'est une dépendance qui tourne à l'esclavage ... Oui, il parait que "fumer tue" ... Oui, toutes les excuses sont bonnes pour ne jamais s'arrêter ... et comme vous, je suis concernée ! Que reste-il comme solution quand on a tout essayé ?


Comment s'est installée cette dépendance ?

L’être humain ne peut vivre sans liens. Il en crée inlassablement de toute nature.

Aucune drogue n’a un effet aussi puissant, une montée aussi foudroyante que la nicotine. Elle atteint le cerveau en moins de 7 secondes et agit instantanément, laissant une sensation d’apaisement ou de stimulation.

Elle n’altère en rien la personnalité et n’a aucun effet euphorisant, cependant, elle crée une dépendance presque instantanément. En effet, ayant goûté à ce poison, le cerveau en redemande.

Arrêter définitivement de fumer

Pourquoi ?

Parce qu’en très peu de temps, la cigarette est incorporée comme une prolongation du corps, un organe à part entière et le drame est joué.

Prenez l’exemple d’un enfant aspirant une cigarette pour la première fois.

Il saura immédiatement que ce produit est toxique voire dangereux. Il s’étouffera, sera étourdi, aura une sensation de brûlure à l’intérieur de la gorge ou de la poitrine et des nausées.

Dans le cas des fumeurs, le cerveau est « gelé » par cette ingestion de produits hautement toxiques. Il ne fait plus la différence.

Le besoin de consommer cette drogue devient une habitude tellement anesthésiante des canaux sensoriels qu’il provoque une perception fausse du fonctionnement et de l’état de leur corps.

La dépendance physique

La nicotine du tabac agit au niveau de certains neurones du cerveau en modifiant leur fonctionnement normal. L'organisme s'adapte à ce fonctionnement imposé et finit par s'y habituer, en produisant un nouvel état d'équilibre.

Lorsqu'un fumeur arrête de fumer et que la nicotine disparaît de l'organisme, celui-ci se trouve à nouveau perturbé et doit rechercher un état d'équilibre ce qui lui prend un certain temps. Cette perturbation temporaire se manifeste par différents symptômes comme : un mal-être, de l’irritabilité, de la nervosité, une sensation de vide, des maux de tête, des crampes, etc.

Ces manifestations ne durent pas longtemps. Elles proviennent du fait que l'organisme doit retrouver un nouveau fonctionnement biochimique sans la nicotine. La nicotine disparaît du sang en 2 à 3 jours. Elle subsiste encore dans les graisses pendant quelque temps avant de disparaître complètement. On peut considérer qu'en un mois on est totalement débarrassé de la dépendance physique. Le corps a retrouvé un nouvel équilibre stable.

L'hypnose aide à passer cette période de rééquilibrage en la rendant plus agréable à vivre. Elle agit en profondeur sur la douleur et sur les sensations pénibles.

La dépendance psychologique

truc hypnose pour arreter la cigarette, arreter de fumer, arreter le tabac

Contrairement à la dépendance physique, la dépendance psychologique peut continuer pendant des années après l'arrêt du tabac. C'est à cause de cette dépendance psychologique qu'une personne qui a réussi à se débarrasser du tabac peut replonger des années plus tard et se remettre à fumer du jour au lendemain comme si elle n'avait jamais arrêté.

Ce que le fumeur doit réaliser pour arrêter de fumer définitivement, c'est qu'il doit d'abord trouver des moyens de satisfaire tous les besoins anciennement remplis par la cigarette.

En fait, peu de cigarettes sont nécessaires pour maintenir le taux de nicotine dans le sang et satisfaire la dépendance physique. La plupart des cigarettes servent à satisfaire des besoins psychiques, nécessaires au bien-être et à l'équilibre de la personne.

Arrêter de fumer sans satisfaire ces besoins provoque alors un mal-être permanent que l'ex-fumeur va supporter plus ou moins bien, jusqu'au moment où il va préférer reprendre la cigarette plutôt que de continuer à subir cet état pénible. Il suffit parfois de pas grand-chose, une contrariété de trop, un évènement pénible de plus, pour faire basculer en faveur de la cigarette.

Par exemple, beaucoup de personnes qui arrêtent de fumer prennent du poids. Cela s'explique de plusieurs façons, d'abord la cigarette les maintenait à un poids inférieur à la normale, ensuite ils retrouvent un certain appétit, et enfin ils compensent inconsciemment l'absence du plaisir de fumer par le plaisir de manger.

La prise de poids résulte en grande partie de la mauvaise ou même de l'absence de résolution de la dépendance psychologique.

Résoudre la dépendance psychologique permet d'arrêter de fumer sans prendre du poids.

Comment réussir à vaincre la dépendance

La plupart des fumeurs ont commencé à l'adolescence, pour "faire comme les autres", les copains qui fument déjà,  les adultes, pour se donner une contenance ou pensant gérer le stress. L'objectif va évoluer, mais l'habitude et la dépendance vont trop souvent demeurer.

La compulsion à fumer ou dépendance au tabac a plusieurs origines : tout d'abord, la stimulation par la nicotine, des endorphines (l'hormone du bien-être) du cerveau, puis la gestuelle ou habitude d'avoir une cigarette en main, encore une sensation de détente provoquée par le  fait d'aspirer sa bouffée de fumée, enfin, l'ajout de produits chimiques, comme l'ammoniaque ou l'arsenic qui visent à créer cette dépendance.

S'il veut arrêter la cigarette, chacun devra donc le décider seul et s'y engager avec motivation...

Arrêter la cigarette : un choix personnel.

truc hypnose pour arreter la cigarette, arreter de fumer, arreter le tabac

Prendre conscience de ces risques et de tous ces enjeux est souvent un premier pas pour décider d'arrêter la cigarette.

Cependant, la véritable clé de la réussite pour arrêter de fumer réside dans ses motivations personnelles.

L'inquiétude pour sa santé avec les alertes médicales, ou l'envie de faire ce qu'il faut pour être en forme en retrouvant une hygiène de vie. 

L'économie d'argent, de plus en plus importante, l'estime de soi qui se renforce lorsqu'on réussit à se libérer d'une dépendance, l'envie de retrouver le vrai goût des aliments, les odeurs de la vie, tout son souffle, sa "bonne mine", avec des dents blanches, le souci de préserver ses proches, etc...

Peu importe, une ou plusieurs de ces motivations sera recevable pourvu qu'elle soit suffisamment forte pour engager la démarche avec sincérité.

L’hypnose pour arrêter de fumer

L’hypnose est l'une des meilleures méthodes pour arrêter de fumer.

  • traiter la dépendance physique pour la rendre plus facile à supporter, notamment en diminuant les symptômes de manque et en renforçant la volonté
  • traiter la dépendance psychologique en retrouvant tous les besoins conscients et inconscients que le tabac servait à satisfaire
  • trouver d'autres moyens pour satisfaire ces besoins sans le tabac et sans grossir plus que normal
  • implanter ces nouveaux comportements de façon durable dans l'esprit

L'intérêt principal de l'hypnose est de :

  • rendre la phase de sevrage physique beaucoup plus supportable
  • se débarrasser définitivement de la dépendance psychologique
  • de ne pas grossir au-delà de son poids normal
  • et donc arrêter de fumer plus facilement, rapidement et de façon définitive

Autopsie d'une cigarette

Dans la composition de la cigarette, on retrouve le tabac, cette grande plante feuillue cultivée presque partout sur la planète et contenant une drogue appelée nicotine.

Cette substance toxique, voire mortelle, est le principal alcaloïde du tabac et également la substance psychoactive la plus importante de cette plante.

Il est scientifiquement prouvé que la nicotine demeure une drogue majeure. Cette neurotoxine (poison pour les nerfs) crée de la dépendance aussi rapidement que la cocaïne ou l’héroïne.

La fumée de tabac contient plus de 4 000 produits chimiques, parmi lesquels, 50 causent le cancer.

En voici quelques-uns :

  • Monoxyde de carbone (se retrouve aussi dans les émissions des voitures).
  • Arsenic (poison à rat).
  • Ammoniac (composante des nettoyants pour fenêtre).
  • Acétone (se retrouve dans les dissolvants de vernis à ongles).
  • Acide cyanhydrique (poison utilisé dans les chambres a gaz).
  • Naphtalene (composante des boules antimites).
  • Éléments sulfuriques (se retrouvent dans les allumettes).
  • Plomb.
  • Alcool volatile.
  • Formaldehyde (utilisé pour embaumer).
  • Butane (carburant de briquet).