Les émotions paralysent votre pensée !

Elles donnent des signaux perceptibles dans le corps qu’un besoin est satisfait ou non.

Apprivoiser ses émotions, c'est s'assurer des alliées dans la construction de soi et de sa vie.


Que sont les émotions ?

Petite devinette

Je suis très rapide, plus rapide que la pensée. Je suis invisible, vous ne pouvez pas me voir et souvent vous n'avez même pas conscience que j'existe.
À d'autres moments, je me rends visible dans votre gestuelle, sur votre visage, et parfois vous avez l'impression d'avoir un orage en vous.
Sans moi vous n'apprécieriez pas aux aliments, vous n'auriez pas de plaisir avec vos amis, et ne seriez pas émus par une belle musique.
Avec moi vous pouvez vous sentir misérable et perdu, ou plein de joie et d'entrain...
Qui suis-je ?

Vous l'avez deviné, il s'agit de l'émotion !


Qu'est-ce que sont les émotions et à quoi servent-elles ?

Les émotions sont une réaction ressentie dans le corps au contact de la réalité extérieure et pouvant aussi être suscitées par ce qui se passe en nous (pensées, imaginaire). C'est un système d'information sur notre psychique au même titre que les sensations le sont sur le plan physique.

Elles nous informent sur notre état intérieur, sur l'effet des évènements et de nos actions sur notre équilibre intérieur. Leur intensité nous indique à quel degré nous sommes touchés, qu'elle est l'importance de ce que nous vivons. Elles nous habitent constamment et nous permettent de s'adapter à chaque situation de notre vie, d'en retirer le plus de satisfaction possible et d'éviter les obstacles.

Certaines sont agréables (joie), d'autres désagréables (peine, colère), mais elles sont toutes utiles à cause de l'importance du message qu'elles véhiculent. La colère nous informe de la présence d'un obstacle, la tristesse nous informe d'une perte ou d'un manque, la joie nous informe d'une satisfaction.

Comment vos émotions peuvent-elles paralyser votre pensée ?

L’amygdale propose et le lobe préfrontal dispose.

Ces liaisons entre la zone préfrontale et limbique (dont fait partie l'amygdale) sont indispensables dans la prise de décisions ou tout simplement dans le fait de réfléchir de façon claire.

Lorsque vous subissez de trop fortes réactions de la part de votre amygdale, cette liaison ne peut fonctionner correctement et votre pensée est entravée et peut même dans de nombreuses situations devenir complètement paralysée en fonction de l'intensité de vos émotions et de l'incapacité de vos lobes préfrontaux à en tempérer les effets.

C'est le cas classique d'un stress intense qui vous fait perdre totalement vos moyens lors d'un examen oral alors que vous connaissiez toutes les réponses et que celles-ci vous reviennent subitement juste après avoir passé votre oral.

Vous avez compris à quel point cela peut nuire à votre performance dans votre vie de tous les jours.

Le cortex préfrontal est responsable de la mémoire active. Mais l’existence de circuits de liaison limbique/lobes préfrontaux peut provoquer une paralysie neuronale par le déclenchement de signaux à forte charge émotionnelle – angoisse colère, etc. – et sabote ainsi les capacités des lobes préfrontaux à entretenir la mémoire.

Raison pour laquelle nous sommes incapables de nous concentrer en cas de contrariété.

Les perturbations affectives durables – comme un état de stress prolongé – sont nuisibles à la performance mais aussi fort préjudiciables à la croissance de l'enfant, ces perturbations portent atteintes à ses facultés intellectuelles et l’empêche d’apprendre convenablement.