L'eau de ses yeux

Oscar Wilde raconte :


Lorsque Narcisse mourut, toutes les fleurs du bord de l'eau se désolèrent et demandèrent à la rivière quelques gouttes d'eau pour pleurer.

- Ah ! dit la rivière, si toutes mes gouttes d'eau étaient des larmes, je n'en aurai pas suffisamment pour pleurer la mort de Narcisse.
Car je l'aimais.

- Comment ne pas l'aimer ? dirent alors les fleurs.
Il était si beau !

- Il était beau ? demanda la rivière.

- Et qui pourrait le savoir mieux que toi ? lui dirent les fleurs.
Chaque jour il se penchait au-dessus de la rive et contemplait sa beauté dans les eaux.

- Mais ce n'est pas pour çà que je l'aimais, dit la rivière.

- Et pourquoi donc ?

- Parce que quand il se penchait, je pouvais voir la beauté de mes eaux dans ses yeux.

Texte extrait de "contes philosophiques du monde entier" J.C. Carrière